Qu'est-ce que le Parrainage de Proximité ?

Qu'est-ce que le Parrainage de Proximité ?

A qui s'adresse-t-il ?    
   
Défini comme

Art.1 de la Charte Nationale du Parrainage cosignée des ministres de la famille et de la justice, publiée au JO en août 2005

 

Ce cadre national d’action repose sur des valeurs partagées et des principes éthiques et s’appuie sur le droit commun de la parenté, de la place du proche, de l’éducation, de la prévention, de la protection.
 
 

Une démarche personnelle qui trouve place au sein d’un projet collectif, le plus souvent associatif

 Au-delà de la diversité des initiatives et des approches, les engagements dans le parrainage sont des actions toujours bénévoles qui s’inscrivent dans une démarche de solidarité citoyenne contribuant à la cohésion sociale par l’ouverture à l’altérité.

 

Les enfants/filleuls sont considérés dans leurs droits fondamentaux et leur devenir.

 

Cette histoire privée se construit et s’inscrit dans une histoire commune, celle d’une association, celle d’une société.

 
 
S’inscrire dans la démarche de parrainage de proximité
  • C’est souhaiter partager avec un futur filleul une partie de sa vie, de son histoire, être témoin, dépositaire de ses souvenirs d’enfance, de jeunesse.
  • C’est contribuer à son éducation en nouant avec lui petit à petit des liens d’affection respectueux de ses liens de filiation. C’est ainsi devenir un adulte de confiance élargissant le cercle des adultes qui l’entourent.
  • C’est aussi faire connaissance de ses parents dans la préoccupation partagée de « faire grandir » cet enfant. Dialogue et réciprocité vont se construire dans l’accompagnement associatif.

Dans le parrainage de proximité, personne n’est jamais seul puisque chacun s’inscrit dans un réseau de personnes réunies au sein d’une association.

 

Une mise en œuvre par des associations ou des services

qui, dans la diversité de leur projet, ont toujours la charge

·         de l’information à la fois sur le parrainage et sur leur propre projet associatif

·         de la mise en œuvre du parrainage, c'est-à-dire dans le respect des principes de la charte nationale et en s’appuyant sur des outils appropriés :

§         d’accueillir les demandes des parents, des enfants, des futurs parrains

§         de construire avec eux - co construire - un projet apprenant de l’expérience de tous

§         d’organiser et d’accompagner en fonction de chaque histoire selon des modalités souples et adaptées à chacun en prenant tout le temps nécessaire pour faire connaissance entre le futur parrain et le futur filleul avant que ne vienne le temps de la reconnaissance et du lien de parrainage.

§         de mesurer les effets dans la vie de chaque enfant.

 

Un « référentiel associatif » en cours de finalisation

Depuis 2007, les associations de l’Unapp se préoccupent de l’élaborer pour une mise en œuvre respectueuse de ces principes.

 

C’est à partir de ce qui se vit dans parrainage de proximité et de « ce qui se dit de ce qui se vit » - du point de vue des parents, des parrains, des filleuls, des associations et des partenaires - que sont revisités les façons de faire mais aussi les façons de dire.

L’Unapp actualise les savoir-faire, les savoir être en les adaptant aux situations concrètes d’enfants parrainés.

 

Il repose, comme le parrainage international, sur des valeurs d’attention à l’enfant et de soutien dans son environnement, mais en diffère profondément dans les modalités d’action alors que les deux connaissent aujourd’hui un regain de vitalité.

 

Dans le parrainage de proximité, c’est qui va produire des .

  

Pourquoi le Parrainage de Proximité ?

Par cette expérience d’inscription dans un projet de parrainage, qu’un adulte qui vous est étranger devient petit à petit un proche, un parrain. Un adulte avec lequel on fait connaissance, qui fait connaissance aussi avec des parents qui souhaitent permettre à leur enfant d’enrichir l’apprentissage des liens sociaux, culturels, affectifs.

 

Ce lien à la fois personnel et social est pour l’enfant générateur d’histoire en complémentarité avec son histoire familiale.

 

Le droit commun reconnaît une place particulière au proche.

 

Les débuts de cette histoire commune nécessitent également le plus souvent une certaine proximité géographique pour au moins deux raisons s’inscrire dans une histoire associative elle-même ancrée sur un territoire et faciliter par des rencontres les premiers temps du faire connaissance.
Ensuite, parrains et filleuls s’adapteront à leur histoire commune, à la vie.

 

Rev 27Juin 2010